Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

La Tournée des Patrons

/ Tresson (72) | Délicatresson, bistrot gourmand

Premier établissement ouvert par l'initiative « 1 000 cafés », le Délicatresson signe la renaissance d'une commune. Le lieu donne du baume au cœur à ses habitants qui ont vu l'unique boucherie et bar-restaurant du village fermer en septembre 2019.

Géraldine Vidal, la gérante du Délicatresson, ne compte pas ses heures et vit au rythme de ses clients. Les heures d'ouverture et de fermeture sont relativement malléables, comme si l'établissement appartenait à tout un village. « On a des personnes qui sont là régulièrement, les habitués du matin pour le petit café, et ceux du soir, à l'heure de l'apéro, raconte-t-elle . Une pharmacienne fait même l'intégralité de ses courses ici, par manque de temps. »

Bientôt PMU, ce point de passage et de rencontre proposera sous peu les jeux de la FDJ en plus de l'épicerie en place, du bar, de l'offre de petite restauration et du relais-colis. Avec son employée, Géraldine Vidal organise également des soirées karaoké. Le Délicatresson présente un plat cuisiné tous les jeudis sur place ou à emporter et sert une quinzaine de couverts la semaine. « Ce qui fonctionne bien ici, c'est la partie bar, mais on a du mal à s'illustrer en tant que restaurant parce que la demande n'est pas encore au rendez-vous, souligne-t-elle. En revanche, on essaie de proposer des tapas et nos ardoises apéritives fonctionnent très bien. » Tout le bourg associe le visage de la gérante à l'enseigne, même si elle a un peu perdu de son enthousiasme des débuts. « Heureusement que je suis assez estimée, et que les habitants jouent le jeu… Si c'était à refaire, je ne sais pas si je le referais, car plus ça va, plus on est déçu » , confie-t-elle, expliquant que le mandat de gérance est plus contraignant et exigeant qu'elle ne l'avait envisagé. Par ailleurs, même si la circulation va bon train à Tresson, il semblerait que la levée des interdictions liées à la situation sanitaire et les nouvelles habitudes salariales aient impacté l'affl uence du café.

« Des patrons nous ont même confié que leurs ouvriers préfèrent à présent emmener leurs paniers pour déjeuner », déplore-t-elle. Si la restauration peine à prendre, l'épicerie, elle, permet au village d'avoir un dernier commerce.

Géraldine Vidal

À la tête

Originaire de La Rochelle, Géraldine Vidal a vécu pendant 24 ans en région parisienne, où elle a travaillé en tant qu'aide médico-psychologique. Avant de répondre à l'appel au secours lancé par la commune de Tresson pour reprendre le dernier commerce du village, elle était en activité dans une maison de retraite, située à quelques kilomètres.

Après un burn-out, elle décide de changer radicalement de vie et apprend par hasard que la mairie de Tresson cherche un repreneur.

Intrépide et malgré son manque d'expérience dans le secteur, Géraldine Vidal, qui a alors besoin de se sentir utile, répond immédiatement à l'appel d'offres, et contribue depuis avril 2020 à faire rebattre ce cœur de commune.

Nombre d'habitants : 475

Ouverture : avril 2020

Carte sur table

- Horaires : mardi 9 h - 14 h / mercredi au samedi 9 h - 14 h/18 h - 20 h ( 23 h vendredi et samedi) /dimanche 9 h - 11 h 30

- Capacité d'accueil : 30

- Panier moyen : 8,21 €

- Chiffre d'affaires (octobre 2021) : 8 500 €

- Effectif : 2

- Formule du jour (entrée-grillades-dessert-boisson) : 12,50 €

- Prix café : 1,20 €

- Prix bière (25 cl) : 2,70 €

- Prix verre de vin (10 cl) : 3,00 €

Articles connexes