Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Dernière minute | Le ministre des PME Alain Griset démissionne

À la suite de sa condamnation, le ministre des PME Alain Griset a annoncé sa démission du Gouvernement.

Après sa condamnation judiciaire pour « déclaration incomplète ou mensongère de sa situation patrimoniale », Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des PME a déposé sa démission. Ce mercredi 8 décembre, il a été condamné à six mois de prison avec sursis et une peine d’inéligibilité de trois ans avec sursis, par le tribunal correctionnel de Paris. Peu après, Bercy a diffusé un communiqué annonçant son départ du Gouvernement. « Alain Griset a donc remis sa démission en tant que membre du gouvernement au président de la République et au Premier ministre », indique Bercy. C’est la première fois qu’un ministre en exercice comparaît devant un tribunal correctionnel.

A lire aussi : Le ministre Alain Griset veut soutenir le secteur


Le tribunal a retenu que le ministre a « fait le choix de dissimuler une partie substantielle de son patrimoine ». Il a été jugé pour avoir volontairement caché à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) la détention d’un plan d’épargne en actions de 171.000 €, ainsi que des « participations directes » dans des sociétés comme la Française des Jeux et Natixis. En cause également, 130.000 € placés sur son plan d’épargne en actions (PEA) appartenant à la Confédération nationale de l’artisanat des métiers et des services (Cnams) du Nord, une organisation qu’il dirigeait depuis 1991.

Articles connexes