Covid-19

Equipement & Services

Food & Drinks

L'actualité en bref

La Tournée des Patrons

Vertueux

Consentement d'utilisation des Cookies

J'accepte Notre site sauvegarde des traceurs textes (cookies) sur votre appareil afin de vous garantir de meilleurs contenus et à des fins de collectes statistiques.Vous pouvez désactiver l'usage des cookies en changeant les paramètres de votre navigateur. En poursuivant votre navigation sur notre site sans changer vos paramètres de navigateur vous nous accordez la permission de conserver des informations sur votre appareil. Politique de cookies

L'actualité en bref

Covid-19 | Vers un maintien du Salon de l'Agriculture 2022 ?

Ce mercredi, les organisateurs du Salon International de l’Agriculture ont affirmé leur souhait de maintenir l’édition 2022, l’édition précédente ayant été écourtée d’un jour. Ils travaillent actuellement à l’élaboration d’un protocole sanitaire pour que l’événement puisse se tenir, comme prévu, du 26 février au 6 mars, à Paris.

Malgré l’évolution de la pandémie de Covid-19, les organisateurs du Salon International de l’Agriculture 2022 ont exprimé, ce mercredi, leur souhait de maintenir l’événement. Après avoir été écourté d’un jour en 2021, il doit se tenir du 26 février au 6 mars, à Paris et s’annonce comme l’édition des « retrouvailles ».

Dans un communiqué, les organisateurs expliquent : « Dans un contexte sanitaire complexe, marqué par des incertitudes sur l’évolution de la situation, nous affirmons notre souhait de tenir le Salon, dans les meilleures conditions. » Le tout dans le but de « répondre aux attentes des agriculteurs, des exposants et des visiteurs ». 

Ils continuent également en affirmant engager un travail « sur les meilleures solutions d’accueil des visiteurs, des exposants et des équipes » et se disent « conscients » de leur responsabilité. Pour accueillir tout un chacun « de façon optimale », les organisateurs promettent qu’ils appliqueront « les consignes sanitaires en vigueur, lesquelles pourraient encore changer d’ici février ».

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture, a affirmé, ce mardi 4 janvier, que son « voeu le plus cher », serait de maintenir le Salon de l’Agriculture. 

Articles connexes